» » Qu’est-ce qui se cache derrière l’acronyme « HTTPS » ?

Qu’est-ce qui se cache derrière l’acronyme « HTTPS » ?



 

Pour optimiser le référencement naturel de son site Internet, il ne faut omettre aucun détail. Et aujourd’hui, nous allons vous parler de l’un de ces détails : le protocole HTTPS. Vous le connaissez forcément, au moins pour son petit cadenas dans la barre de recherche de votre navigateur. Celui-là même qui permet aux internautes de savoir s’ils peuvent accorder leur confiance au site sur lequel ils se trouvent. L’usage de ce protocole est d’ailleurs pris en compte par Google dans son algorithme de classement.

Qu’est-ce que le HTTPS ?

Le protocole HTTPS est un protocole de sécurité désormais incontournable sur le Web. Il se différencie du HTTP par le « S » (pour « Secure ») qui le termine. Et ce dernier n’est pas là pour faire joli ! Il indique justement que la connexion au site est sécurisée grâce au protocole SSL/TLS.

Initialement, le HTTP ou HyperText Transfer Protocol était le protocole standard pour la transmission des informations sur Internet. Toutefois, les données échangées n’étaient pas sécurisées. C’est ainsi que le HTTPS est entré en scène : dans le but d’apporter sécurité et confidentialité en cryptant les données échangées via le protocole mentionné plus haut : SSL/TLS.

Pour un internaute, voir le symbole du HTTPS est gage de sérieux et de professionnalisme. En soi, c’est un facteur de confiance qui pèse beaucoup dans la balance. C’est pourquoi, plus de 90 % du trafic de recherche Google serait effectué sur les pages utilisant ce protocole.

D’accord, mais du coup SSL/TLS ? Késako ?

Vous l’aurez sans doute compris, SSL (Secure Socket Layer) et TLS (Transport Layer Security) sont des certificats qui permettent de sécuriser les échanges sur Internet. En fait, ils servent à chiffrer la connexion entre le serveur (le site) et le client (votre ordinateur). Le premier est l’ancêtre de TLS, mais le terme SSL est encore largement utilisé.

En d’autres termes, quand un site utilise le protocole HTTPS cela signifie qu’il utilise les protocoles SSL/TLS pour sécuriser les données échangées. Un niveau de sécurité qui est essentiel notamment lors de la transmission de données sensibles (informations de paiement, mots de passe...).

HTTPS et SEO : un duo gagnant

Nous vous le disions en introduction, le protocole HTTPS est devenue une norme pour les moteurs de recherche et tout particulièrement Google.

En effet, en 2014, Google a officiellement annoncé que le HTTPS serait un signal pris en compte dans le classement des sites. La sécurité est alors un critère important du référencement naturel. Le moteur de recherche favorise les sites sécurisés, leur offrant ainsi une meilleure visibilité, poussant de ce fait à passer au HTTPS. Le but est d’offrir aux internautes une expérience utilisateur de qualité, sécurisée et fiable.

Depuis, l’ensemble de la toile tend vers ce même but et une grande majorité des sites sont passés au protocole HTTPS entre 2017 et 2018. Certains navigateurs comme Chrome et Mozilla Firefox affichent même des avertissements lorsqu’un internaute souhaite naviguer sur un site non sécurisé. C’est dire l’importance du HTTPS pour la visibilité de votre site !

Toutefois, la course au meilleur classement ne se résume pas à l’usage de ce protocole ! Le passage vers le HTTPS n’améliorera pas de manière fulgurante votre classement dans les résultats de recherche. C’est un élément parmi de nombreux autres dans les complexes algorithmes des moteurs de recherche. Mais négliger ce critère serait une erreur et un signal positif en moins pour Google ! De plus, les internautes verront d’un mauvais œil ce manque de sécurité.

Comment passer son site en HTTPS ?

Pour passer son site vers ce protocole sécurisé, il vaut mieux faire appel à votre hébergeur ou à l’entité/personne qui gère votre site Internet. En effet, c’est un processus technique qui nécessite certaines compétences, connaissances et accès spécifiques.

Pour commencer, il faut obtenir un certificat SSL, le fameux sésame vers la sécurité. Généralement d’ailleurs, c’est quelque chose qui est directement géré par votre hébergeur et intégré dans les prestations lors de votre création de site avec un prestataire. Une fois obtenu, celui-ci doit être installé sur votre site. Les détails du processus d’installation peuvent varier selon l’hébergeur ou la plateforme de votre site.

Des redirections 301 sont à mettre en place au niveau du fichier .htaccess afin que le passage de la version HTTP de votre site vers le HTTPS soit le plus transparente possible pour votre référencement. Une fois l’ensemble en place, une dernière vérification est nécessaire afin de s’assurer que les différents éléments du site sont bien fonctionnels comme les images, scripts, etc.

En somme, le protocole HTTPS est une nécessité tant pour la sécurité que pour votre crédibilité. Ne pas en faire usage pourrait impacter votre référencement. Cependant, rassurez-vous, la plupart des hébergeurs prennent les devants et facilitent cette transition. En cas de besoin, il vaut mieux se tourner vers eux ou les gestionnaires de votre site afin d’éviter tout faux pas.

Pour aller plus loin et continuer de mettre toutes les chances de votre côté pour votre SEO, n’hésitez pas à faire appel à nos services de rédaction ! En effet, l’un des critères pris en compte par les algorithmes des moteurs de recherche est un contenu de qualité et régulier. Et si vous manquez de temps, nous saurons rédiger à votre place. Contactez-nous vite !

 

Auteur de l'article
SHOP RÉDACTION